Suivre une formation n’est pas la seule solution pour obtenir un diplôme. En effet, la VAE ou validation des acquis de l’expérience est un autre dispositif permettant d’en décrocher un. C’est un meilleur parcours pour toute personne désirant faire reconnaître ses expériences et les faire valider par une certification.

Qu’est-ce que la VAE ?

La VAE ou validation des acquis de l’expérience est une démarche permettant de faire reconnaître son savoir officiellement.Comme son nom l’indique, cette démarche consiste concrètement à valider ses acquis professionnels en décrochant une certification. Il peut s’agir d’un diplôme, un certificat de qualification ou encore un titre professionnel. Inscrit dans le code de l’éducation et le Code du travail, ce dispositif est un droit individuel qui est ouvert à toute personne active. Autrement dit, il s’adresse à tout ce qui justifie d’une activité professionnelle que ce soit salarié, non-salarié ou encore bénévole. Il est également accessible au syndicaliste ayant occupé un poste politique, c’est-à-dire comme conseiller général, conseiller régional ou encore conseiller municipal.

Pour faire une VAE, plusieurs étapes sont à suivre. Pour terminer correctement toutes les démarches, il faut compter de 6 à 12 mois environ. Tout d’abord, l’intéressé doit préciser son projet professionnel et sélectionner la certification correspondante. Il s’agit en quelque sorte d’un temps de réflexion. La personne en question pourra alors se rendre vers un point relais VAE qu’elle trouvera dans différents organismes comme pôle emploi, mission locale ou encore CIO (centre d’information et d’orientation). Après cela, il faut remplir le livret 1 ou premier livret de recevabilité délivré par la structure certificatrice. Ce document permet à cette dernière de vérifier que la candidature est conforme aux conditions d’éligibilité définies par la loi. Vient ensuite le second livret qui consiste à rédiger les différentes activités exercées. La dernière étape, c’est le passage devant le jury.

Comment réussir sa VAE ?

Valoriser son expérience via une VAE est loin d’être une démarche qui coule de source. Afin de valider ses acquis avec succès, il est primordial de constituer un meilleur dossier de recevabilité. Dans ce cas de figure, il est vivement conseillé de lire attentivement le référentiel de compétences. Ceci, afin d’être sûr de choisir la VAE qui convient le mieux à son domaine de compétences et qui permet de faire valoir ses atouts.Par ailleurs, il est judicieux de se faire accompagner dans les démarches. En effet, il est possible que sa VAE ne couvre pas complètement les compétences acquises au cours des années d’expérience professionnelle. Ainsi, il ne faut pas hésiter à s’inscrire à une formation VAE.

Le programme d’accompagnement à la VAE peut varier d’un organisme à l’autre. Toutefois, tous les établissements ont le même objectif : aider le candidat à réussir sa VAE. En général, le parcours est composé de deux volets. D’une part, la structure prodigue des conseils pour la rédaction du dossier. D’autre part, elle aide l’intéressé à bien préparer l’examen final, c’est-à-dire la phase d’entretien avec le jury d’examen. Ici, le formateur peut proposer un trainingdans le but d’habituer le candidat à cet exercice de communication.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici